La culotte menstruelle est une protection périodique qui est à la fois économique et écologique parce qu’elle est réutilisable. Toutefois, pour qu’elle soit vraiment durable, il est très important de l’entretenir. Pour cela, certains gestes et réflexes doivent être adoptés. De même, il existe des produits à éviter lors du lavage de la lingerie. Découvrez ici le processus de lavage de la culotte menstruelle.

L’étape de prélavage

L’étape de prélavage est très importante, car la culotte a certainement été manipulée avant d’arriver à la maison même dans un état neuf. Le prélavage concerne aussi les lingeries que vous venez d’acheter dans une boutique physique ou sur une plateforme de vente en ligne. L’importance de cette étape pour les culottes de règles n’est plus à démontrer. En réalité, le prélavage est utile pour l’activation du pouvoir d’absorption. Commencez par tremper votre culotte dans de l’eau tiède pendant un moment. Il faut notifier que l’eau ne doit pas être trop chaude. Son usage pourrait entraîner d’autres problèmes au cours de l’utilisation du produit même.

L’étape de lavage

C’est ici qu’il faut nettoyer la culotte hygiénique. Pour cela, vous avez deux options, à savoir : le lavage à la main et le lavage à la machine. Vous l’aurez compris, votre culotte peut être lavée dans une machine. Pour le lavage à la main, vous pouvez utiliser un savon conçu à cet effet. D’abord, vous devez mouiller la culotte avec de l’eau tiède avant d’y mettre le savon. La partie absorbante doit être bien lavée. Ensuite, vous devez rincer la culotte de règle abondamment et l’eau tiède reste la meilleure solution pour cela.

Pour le lavage à la machine, il est recommandé de mettre la protection hygiénique dans un filet afin de préserver les fibres délicates à l’image du coton biologique, la dentelle ou encore le tulle. Ne faites pas l’erreur d’ajouter un adoucissant. Le vinaigre blanc peut être utilisé à la place de ce dernier. La machine peut être lancée sans dépasser les 30 degrés. Cependant, certains produits ne sont pas recommandés pour l’entretien de votre culotte menstruelle. Il s’agit notamment de :

  • l’adoucissant industriel ;
  • le détachant industriel ;
  • le blanchissant industriel ;
  • l’eau de javel ;
  • le sèche-linge ; etc.

Le bicarbonate de soude et les cristaux de soude sont aussi à éviter.

L’étape du séchage

Le séchage à l’air libre est la solution idéale. Vous avez certainement déjà été pressée de récupérer votre lingerie afin de la porter à nouveau. Toutefois, il est recommandé d’éviter l’usage du sèche-linge ou de toute autre source directe de chaleur utilisée dans le but d’accélérer le processus. Pour un séchage plus rapide, vous pouvez utiliser certaines astuces. Il s’agit de l’usage d’un étendoir au détriment d’une serviette posée sur un meuble. Vous ne devez pas plier votre culotte en deux sur l’étendoir. La pièce absorbante doit être suffisamment à plat.

En résumé, pour laver une culotte menstruelle, il suffit de suivre les étapes. Il s’agit du prélavage, du lavage et du séchage. En suivant chaque étape, le nettoyage sera parfait. À noter que certains produits sont à éviter au maximum pour la durabilité de votre culotte menstruelle.