La carrosserie d’une voiture électrique ressemble à n’importe quel autre type de voiture, en revanche, sous le capot et le plancher, toute la différence apparaît. Pas de pistons ni de boite de vitesse, une voiture électrique a un fonctionnement plus simple que la voiture à moteur thermique. Au lieu d’utiliser la chaleur comme énergie, elle utilise de l’électricité.

Le fonctionnement d’une voiture électrique

Afin de comprendre le fonctionnement, il est préférable de suivre le chemin de l’électricité. Tout commence par la recharge du véhicule. La voiture est liée à une prise, à une borne de recharge ou à une Wall Box, en utilisant un câble. Une série de vérifications est effectuée par le biais d’un ordinateur, comme la bonne qualité et configuration du courant.

Puis, le courant alternatif est transformé par un convertisseur en courant continu, car la batterie ne stocke que le courant continu. Une fois le courant est dans la batterie, il est réparti à l’intérieur des cellules. Le Kilowattheure est l’unité de la quantité d’énergie dans une batterie, on peut entendre parler de capacité utile, qui est l’énergie utilisable par le véhicule. Par la suite, ce courant est envoyé vers le ou les moteurs électriques de la voiture.

Une voiture électrique ne contient pas de boite de vitesse, car le moteur électrique est capable de faire des dizaines de milliers de tours par minute, la rotation est directe. Par conséquent, une voiture électrique a moins de pièces en mouvement, ce qui engendre une nécessité minime d’entretien.

L’entretien d’une voiture électrique coûte moins cher, puisque le moteur électrique est composé de peu de pièces, une dizaine au maximum et son fonctionnement est moins complexe qu’un moteur thermique. De plus, il n’y a aucun besoin de faire de vidange, car le moteur électrique n’utilise pas d’huile.

Le freinage régénératif est un grand avantage pour les véhicules électriques, c’est le fait de fabriquer du courant électrique quand le moteur tourne dans le vide, c’est-à-dire quand le conducteur retire son pied de la pédale d’accélération, cette énergie fournie est stockée directement dans les batteries.

Le fonctionnement du moteur d’une voiture électrique

Le moteur de voiture électrique fonctionne par un procédé physique. En utilisant un courant pour créer un champ magnétique sur le stator, qui est la partie fixe de la machine, ce dernier met en mouvement une pièce tournante, le rotor. Plus exactement, le stator est mis autour du rotor, composé de deux paires d’aimants. Chaque aimant comporte deux bobines de fils électriques en cuivre, qui génèrent un champ magnétique qui, à son tour, engendre la rotation du rotor. Le moteur d’une voiture électrique est chargé par un courant continu, et donc, la vitesse de rotation dépend de l’intensité du courant.

Il existe plusieurs types de moteurs électriques, en changeant le moteur, la rotation du rotor est entraînée différemment. Nous citerons :

  • Moteur à aimants permanents ;
  • Moteur à induction ;
  • Moteur à rotor bobiné ;
  • Moteur synchrone et asynchrone.

L’alimentation d’une voiture électrique

Il faut savoir qu’il existe deux types de courants, un courant alternatif et un courant continu. Lors de la circulation du courant alternatif dans un conducteur, les électrons changent périodiquement de sens. Au contraire, le courant continu circule dans le même sens. La batterie d’une voiture électrique fonctionne avec un courant continu. Ce courant est transformé par un onduleur en alternatif pour assurer le fonctionnement du moteur principal.

Le véhicule électrique présente plusieurs atouts, le faible coût d’entretien en est un, mais pas que, cette voiture est silencieuse, ce qui engendre la réduction de la pollution sonore. C’est aussi une voiture écologique, car elle ne produit pas de fumée d’hydrocarbures et il n’y a presque aucun déchet engendré par la conduite d’une voiture électrique.